ReadList #2 / Régis Jauffret « Cannibales »

img1c1000-9782021309959

Avec Cannibales, paru aux Éditions du Seuil en 2016, Régis Jauffret revient à un genre peu prisé à notre époque et pourtant captivant: le roman épistolaire.

Les habitués des Liaisons dangereuses risquent d’être perturbés, le genre est bien revisité!

Deux femmes dont le seul point commun n’est que le poids de la présence de Geoffrey, fils pour l’une et ex-amant pour l’autre, se retrouvent complices d’échanges secrets et laissent de côté leur politesse.

Elles évacuent des frustrations bien légitimes, frôlent la folie autour de plans machiavéliques visant à torturer puis tuer celui qui pèse tant dans leur existence.

Au fil des lettres les visages changent, les mots sont plus durs, plus fous, plus haineux aussi.On plaint Geoffrey comme on le déteste.

AVT_Regis-Jauffret_8985.jpeg

« Pas de simagrées, l’amour n’est pas la vie, une rupture n’est pas l’agonie.C’est tout au plus un tendre rhume, une fluxion, la foulure d’un sentiment dont se passent fort bien ces ethnies à qui chasse et cueillette ne laissent pas un instant de répit. »

L’effervescence des métaphores, l’apparition maitrisée de la cruauté humaine, ce côté diabolique qui ressort au fil des échanges entre ces deux femmes, sensées, par leur rôle de mère et d’amante, porter le masque de l’indulgence et de l’amour, stimule le lecteur et l’amuse tout en le scandalisant (un peu).

A lire!

« Noémie est une artiste peintre de vingt-quatre ans. Elle vient de rompre avec Geoffrey, un architecte de près de trente ans son aîné avec qui elle a eu une liaison de quelques mois. Le roman débute par un courrier d’elle adressé à la mère de cet homme pour s’excuser d’avoir rompu. Un courrier postal plutôt qu’un courrier numérique qu’elle craindrait de voir piraté. Une correspondance se développe entre les deux femmes qui finissent par nouer des liens diaboliques et projeter de dévorer Geoffrey.
Les deux femmes sont des amoureuses passionnées. La vieille dame a donné à son fils le prénom du seul homme qu’elle ait jamais aimé, mort accidentellement avant son mariage. Noémie est une « collectionneuse d’histoires d’amour », toujours à la recherche de l’idéal tandis que Geoffrey s’efforce sans succès d’oublier cette amante qu’il a adorée.
Un sauvage roman d’amour. »

  Suivez MdlBook sur YouTube !

images

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s