ReadList #3 / Irvine Welsh « La vie sexuelle des sœurs siamoises »

téléchargement

Nouveauté littéraire d’Irvine Welsh sur la fin du mois de mars !

De retour sur la scène d’actu avec le film Trainspotting T2 (sorti le 1er mars en France) et inspiré de son roman Porno, Irvine Welsh n’est plus auteur à présenter .

      Né en 1958 à Leith (Ecosse), Irvine Welsh est issu d’une famille modeste . Il quitte le système scolaire à 16 ans et devient électricien. En 1978 il quitte l’Ecosse pour Londres où il rejoindra le mouvement punk en tant que guitariste et chanteur. On peut le retrouver sur scène avec The Pubic Lices (Les Morpions) ou Stairway 13. Il travaille en parallèle avec la mairie de Londres où il étudie l’informatique.

      Dans les années 80 il devient accroc à l’héroïne, ce qui marquera le début de l’écriture de Trainspotting. Avec l’explosion de la gentrification dans le nord de Londres, Irvine devient agent immobilier. Il décide ensuite de rentrer à Édimbourg et, fort de ses expériences sociales, aiguise son sens critique sur la société. Il reprend ses études et obtient un Master of Business Administration. Il choisit alors comme sujet de thèse l’inégalité hommes/femmes dans le monde du travail.

Il reste en relation intime avec la musique et le cinéma où il oscillera entre DJ, tourneur et producteur. Aujourd’hui installé en Floride, il voyage régulièrement pour développer projets littéraires, musicaux et cinématographique.

La vie sexuelle des sœurs siamoises, paru Au diable Vauvert fin mars (pour la traduction française, 2014 pour la version originale) est son neuvième roman.

welshfabric

« Je n’aime pas les livres ennuyeux qui dégagent peu de passion. Il doit avoir une dynamique. » Irvine Welsh

     A l’heure où la société tourne de plus en plus autour du culte du corps et de l’image, c’est sur un ton satirique et cynique qu’Irvine Welsh nous présente sa vision exacerbée et piquante de cette nouvelle mode qui peut vite se transformer en descente aux enfers. Il pointe d’un doigt accusateur et sans ménagement une forme d’addiction très actuelle: le rapport au corps dans ses excès.

Nous retrouvons ici sa prose exagératrice et tragico-comique où l’auteur se moque avec fourberie et vulgarité des travers de notre société.

pixiz-08-05-2017-16-40-38

    Tout commence par un accident, une fusillade sur la route. C’est le début de toute l’histoire:  la rencontre de Lena et Lucy. Deux femmes que tout oppose mais qui sont pourtant les stéréotypes des extrêmes de ce que Welsh veut ici accuser: l’addiction au culte du corps à l’excès et celle, sournoise, à la malbouffe .

Quoi de mieux pour traiter cela que de poser l’intrigue dans la ville de Miami.

Lena est une artiste très douée mais complètement larguée, empêtrée dans une dépression latente qu’elle comble en ingurgitant tout ce qui lui passe sous la main. Plus le temps passe et plus elle se referme sur elle-même. Elle se dégoûte sans pouvoir se dépêtrer de sa situation. Comme si elle se regardait chuter de l’extérieur. Plus elle grossit et moins elle vit, moins elle vit et moins elle arrive à créer et moins elle crée plus elle végète. Nous découvrirons au fil des pages sa personnalité profonde et torturée. Sa rencontre avec Lucy va être un électrochoc.

Lucy, elle, c’est l’inverse. Coach sportive reconnue dans le milieu, elle est obsédée par son poids, le nombre de calories dépensées, son physique et l’image qu’elle donne aux autres. Elle ne brille que dans le regard des gens qu’elle estime. Quand à ceux qu’elle n’estime pas, ils ne méritent que d’être traités comme des chiens. Vulgaire et agressive, elle trouve dans son travail de quoi défouler ses frustrations. C’est donc le portrait d’une femme sadique et méchante qui nous est dressé. Dans sa vie tout est calculé, rien n’est laissé au hasard, même les aventures d’un soir qu’elle collectionne. Tout chez elle est fait pour que personne ne puisse penser qu’elle est une victime. Une véritable obsession. Lorsqu’elle décide de s’occuper de Lena son passé la rattrape.

Dans les deux cas ces femmes deviennent victimes de leur addiction. leur rencontre va provoquer un cataclysme dans chacune de leur vie et les névroses émergent au fil des pages pour se transformer en folie furieuse.

C’est cette histoire là que Welsh nous conte avec brio. Mais attention, ce résumé n’est que le haut de l’iceberg. Il y a aussi des meurtres, des questions existentielles, des choix artistiques, des névroses du passé, des inquiétudes du futur, de l’amour, de la haine et autant de côtés humains sournoisement explorés. Sans compter, bien sûr, la multitude de petites histoires entrelacées dont celle de ces sœurs siamoises dont la médiatisation sur le choix ou non de vivre leurs vies de femmes donne le titre du roman.

Une percutante satire sociale contemporaine!

Lucy, coach de fitness narcissique, méprise les gros, les faibles, les ratés. Or elle va se trouver mise au défi de transformer Léna, le genre de fille qu’elle n’aurait même jamais pensé croiser. Dans une Floride décadente obsédée par le corps, s’engage entre les deux femmes une amitié ambivalente et extrême qui va les métamorphoser.

Suivez-moi sur Youtube !

images

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s