ReadList #2 : L’Intégrale !

Fin de la  ReadList#2 !

Quelques titres qui ont marqué mon année 2016 et qui ont le mérite d’être bien écrits et peu communs  😉

Les journées ne sont pas assez longues pour  pouvoir tout partager et des choix s’imposent (dur, dur).

Des bouquins à apprécier ou à détester, au goût de chacun !

Vous pouvez retrouver l‘intégralité de la ReadList #2 ici:

Suivez MdlBook sur Youtube!

images

ReadList #2 / « La fille du chaos » Masahiko Shimada

9782253132967-001-T

Du sombre, du réel et de l’Irréel, du glauque, du Surnaturel et du Spirituel, le tout façon thriller psychologique. Avec La fille du chaos de Masahiko Shimada (2016 pour la sortie poche), il y en a pour tous les goûts.

Dans un Japon qui flirte constamment avec les limites, quand les destins de générations désenchantées, de sociétés décadentes et de quête de soi entre en corrélation avec les croyances ancestrales et la cruauté humaine, on découvre des portraits terrifiants et éprouvants de la société moderne dans l’exploration de ses extrêmes.

Une atmosphère à la Ryu Murakami qui explore le côté sombre de l’existence.

« Naruhiko a hérité des pouvoirs visionnaires de sa grand-mère chamane. Pour apprendre à contrôler ses dons, l’adolescent retourne sur la terre de ses ancêtres afin d’y subir un éprouvant rite d’initiation. Dans ses rêves apparaît Mariko.
Lycéenne devenue amnésique, celle-ci est séquestrée par un homme qui abuse d’elle et la conditionne au meurtre. Une fois libérée, elle est vite happée par la violence des bas-fonds de Tôkyô. Elle rencontre Sanada, un professeur d’université qui va se servir de la jeune fille comme machine de guerre contre une société aliénée et corrompue qu’il abhorre.
Unissant trois destins, ce spiritual mystery (« polar spirituel ») convoque le chamanisme et les forces surnaturelles d’un Japon millénaire pour mieux dénoncer l’enfer d’un monde qui a perdu son âme. »

Suivez MdlBook sur YouTube!

téléchargement

ReadList #2 / Vincent Ravalec « Bonbon désespéré »

5349_IMG_2276_HR

Le grand retour de Vincent Ravalec!

Avec Bonbon désespéré, paru en mars 2016 aux Éditions du Rocher, Vincent Ravalec revient sur la scène romanesque.

Un roman plein d’humour sur fond d’intrigue policière où le lecteur suit l’histoire d’Origène, bibliothécaire pseudo-écrivain qui voit peu à peu son roman prendre forme dans la vie réelle. Mais comment en changer l’issue si celle-ci est déjà écrite?

Un bon moment de lecture en perspective teinté de surnaturel, comique et mélange de genres!

« Il y a, dans Bonbon désespéré, des notables qui veulent faire revivre une région, de jolies filles en danger, un gourou portugais, un faux trésor, de vrais méchants, et un héros pour les combattre.
Il y a, surtout, un écrivain qui n’arrive pas à se faire éditer, mais dont les livres décrivent les choses avant qu’elles n’arrivent. Il en est de même de cette terrible histoire : l’écrivain assiste aux événements dont il connaît par avance le déroulement et se demande s’il doit intervenir, et si oui, comment ? Car on ne peut changer ce qui est écrit… Sauf qu’on se demande si le lecteur n’a pas son mot à dire dans le déroulement de l’histoire.
Cela se passe dans un trou paumé où, sur la place de l’église, trône un gigantesque bonbon.
Polar trépidant avec une pointe de fantastique, roman d’aventures où les destinées banales acquièrent une épaisseur tragi-comique, Bonbon désespéré s’avale comme une sucrerie délicieusement acidulée.
Écrivain et cinéaste, Vincent Ravalec a publié treize romans et huit recueils de nouvelles, parmi lesquels Cantique de la racaille et Un pur moment de rock’n roll, couronnés de plusieurs récompenses dont le prix de Flore, le prix des Bouquinistes et le prix Auchan. »

Suivez MdlBook sur Youtube!

ReadList #2 / Miranda July « Le premier méchant »

Le-Premier-mechant-de-Miranda-July-traduit-de-l-anglais-par-Nicolas-Richard-Flammarion

Miranda July, de son vrai nom Miranda Grossinger, née en 1974, a de multiples cordes à son arc! Musicienne, actrice, scénariste, écrivain et réalisatrice américaine, elle nous livre ici son dernier roman Le premier méchant paru en janvier 2016 aux Éditions Flammarion (parution française).

L’histoire commence par le portrait de Cheryl, qui sera la narratrice. une femme angoissée, complexée, limite chiante avec ses tocs de maniaque et les films qu’elle se fait.

On a juste envie de l’attraper par les épaules et de la secouer en criant « Mais tu vas bouger tes fesses! Vis dans la réalité bordel, arrête de planer à mille mètres et de t’inventer des problèmes qui n’existent pas! ».

C’est exactement ça, on veut qu’elle cesse d’être un bulot et qu’elle se décide à exister ! La vie par procuration c’est bien 5 minutes. Quand Clee rentre dans sa vie tout explose…

Intéressant !

« Cheryl, quadragénaire hypersensible, vit seule avec son globus hystericus : une boule d’angoisse dans la gorge. Elle travaille pour une association spécialisée dans l’autodéfense féminine. Et elle est persuadée qu’un de ses collègues est son âme soeur et qu’ils fileront bientôt le parfait amour. Quand ses patrons lui demandent si leur fille de vingt ans, Clee, peut s’installer chez elle pendant quelque temps, le monde maniaque de Cheryl la célibataire explose.
Et pourtant c’est Clee, la bombe égoïste, blonde et cruelle, qui, à force de persécutions, va précipiter Cheryl dans le monde réel. Avec ce premier roman surprenant d’originalité et plein de malice, Miranda July s’impose comme une des nouvelles voix les plus inspirées de la littérature américaine. »

Suivez MdlBook sur YouTube !

images

ReadList #2 / Matt Sumell « En veilleuse »

41-b5TJ7XeL._SX309_BO1,204,203,200_

Avec En veilleuse, paru chez Plon en mars 2016 (édition française),  Matt Sumell nous présente ici le parfait anti-héros!

Détestable, violent, vulgaire et asocial, Alby et sa personnalité brisée occupent tout l’espace. La première réaction du lecteur est un sentiment de dégoût. Cependant, au fil des pages et de l’introspection de ce personnage et narrateur, on découvre un être fragile et perturbé qui cherche à vivre une vie, sa vie, du mieux qu’il peut, écrasé par le chagrin, la solitude et la peur de l’abandon. Le tout généré par le décès de sa mère au début du roman. Certes ce n’était pas en enfant facile mais être un homme, sans filet maternel, et en gérer les séquelles c’est une autre paire de manches!

Entre rire et larme, violence et émotion, Matt Sumell maîtrise les rouages de ce fou au cœur tendre!

Je n’en dirais pas plus !

« Alby est en colère. En colère contre tout. Il frappe sa sœur et tous ceux qui se mettent en travers de son chemin – ils l’ont bien mérité –, balance des insultes aux enfants et aux vieux qui le ralentissent, et se soûle. Mais c’est avec une infinie délicatesse qu’il prend soin du plus fragile oiseau.
D’une inaptitude étrangement touchante aux relations humaines, Alby ne se remet pas, vraiment pas, du décès de sa mère. Ce deuil est si profondément ancré en lui qu’il pourrait bien le ronger jusqu’à la moelle. Alors Alby rit de tout pour essayer d’oublier peine et chagrin. Et quand la détresse devient trop forte, il déverse son vitriol sur les hommes, les femmes, les frères et sœurs, les grille-pain, les poubelles et sur la vie elle-même.
Matt Sumell nous livre ici le portrait brutal et drôle – mais aussi extrêmement sensible – d’un anti-héros au grand cœur, qui tente de sortir la tête de l’eau et de recoller les morceaux pour continuer à vivre. En veilleuse nous transporte à cent à l’heure dans l’univers tendre et fantasque d’un personnage dont le comportement provoque le fou rire page après page. »

Suivez MdlBook sur YouTube!

images

ReadList #2 / Andrew Ervin « L’incendie de la maison de Georges Orwell »

LO0047

 

Avec L’incendie de la maison de Georges Orwell , les amateurs de romans décalés et délirants ne seront pas déçus!

Andrew Ervin, novelliste américain, critique littéraire et éditeur né en 1971,  nous livre ici son premier roman paru chez Joëlle Losfeld en janvier 2016 (traduction française).

Cet ouvrage est la promesse d’un très bel et intense instant de lecture, on ne s’ennuie pas! Les personnages, plus déjantés les uns que les autres, construisent, petit à petit, une intrigue complexe et inquiétante sur un fond Orwellien parfait pour illustrer l’état mental de Ray, le protagoniste. Des paysages aussi paisibles qu’inquiétants, des rencontres aussi intéressantes que terrifiantes, des histoires tant hilarantes que flippantes!

A lire!

« Ray a fait fortune à Chicago en adaptant les théories de George Orwell – en particulier celles exposées dans 1984 – au marketing. Ray est persuadé que le monde d’aujourd’hui est pire encore que celui décrit dans le fameux roman. Tout va donc pour le mieux jusqu’au jour où sa femme, persuadée (à tort) qu’il a une liaison avec l’une de ses collaboratrices, demande le divorce.
Plongeant peu à peu dans une crise morale et existentielle, Ray décide de s’exiler sur l’île écossaise de Jura, où il loue la maison dans laquelle Orwell a écrit 1984. Accompagné d’une impressionnante réserve de whisky, personnage à part entière de cette comédie, il se plonge dans les œuvres complètes de l’auteur. Mais c’est sans compter sur les habitants de l’île, en particulier Pitcairn, un nationaliste furieux et vaguement psychopathe, sa fille Molly, qui cherche à quitter les lieux, et Farkas, un voisin amical à ceci près qu’il se
dit loup-garou… »

Suivez MdlBook sur YouTube!

images