ReadList les Indispensables #1 : L’Intégrale !!

pixiz-12-04-2017-11-49-47

Un premier petit bout d’une de mes étagères dans cette ReadList Les Indispensables#1, qui j’espère vous a donné envie de lecture!

Pour diversifier les plaisirs, le prochain chapitre Indispensable sera assez différent, mais rien de surprenant avec les joies de la diversité prolifique des sorties littéraires jeunes et moins jeunes!

Et nous n’en sommes qu’au tout début!

Et pour mieux profiter de la Musique :

Retrouvez en PlayList tous les morceaux utilisés dans la ReadList les Indispensables #1

pixiz-12-04-2017-12-03-13.jpg

>  GHINZU  « Turn up Satan » (Miso soup, Ryu Murakami)
FEMI KUTI « oNE DAY SOMEDAY » (Firmin, Sam Savage)
ARCHIVE « Bullets » (Le valet de Sade, Nikolaj Frobenius)
>  RED HOT CHILI PEPPERS « My friends »  (Poupées crevées, Martin Amis)
>  GRUFF RHYS « Sensations in the dark » ( Ecstasy, Irvine Welsh)
>  HUSHPUPPIES « Stop » (Le chant du bourreau, Norman Mailer)
>  TEMPLES« Keep in the dark » (Un tueur sur la route, James Ellroy)

Suivez MdlBook sur Youtube!

images

ReadList les Indispensables #1 / James Ellroy « Un tueur sur la route »

9782869304482

Dernier ouvrage de ce premier volet des Indispensables!

Une première sélection qu’on aurait presque pu qualifier de « ReadList Trash« ! Rassurez vous le prochain chapitre sera un peu plus soft.

Après  Le chant du bourreau de Norman Mailer, on ne peut passer à côté d’un des plus prenant portrait contemporain d’un autre  tueur en série américain, surtout lorsqu’il est dressé sous la plume de Mr Ellroy, écrivain incontournable de la littérature américaine!

Dans Un tueur sur la route paru chez Rivages en 1998 de James Ellroy , c’est Martin Michael Plunkett, tueur en série pervers qui parle.

Superbe !

Il existe une dynamique dans la mise en œuvre de l’horreur: servez la garnie d’hyperboles fleuries, et la distance s’installe même si la terreur est présente, puis branchez tous les feux du cliché littéral ou figuratif, et vous ferez naître un sentiment de gratitude parce que le cauchemar prendra fin, un cauchemar au premier abord trop horrible pour être vrai. Je n’obéirai pas à cette dynamique. Je ne vous laisserai pas me prendre en pitié. Charles Manson, qui déblatère dans sa cellule mérite, lui, la pitié ; Ted Bundy, qui proteste de son innocence pour que les femmes solitaires lui écrivent, mérite le mépris. Je mérite crainte et respect pour être demeuré inviolé jusqu’au bout du voyage que je vais décrire, et puisque la force de mon cauchemar interdit qu’il prenne fin un jour, vous me les offrirez. »
Ainsi parle Martin Michael Plunkett, âgé de 35 ans, coupable de plusieurs dizaines de meurtres sexuels couvrant tout le territoire des États-Unis sur une période de dix années. Avec un tueur sur la route, James Ellroy s’est attaché à faire le portrait, de « l’intérieur », d’un « serial killer ».

Suivez MdlBook sur YouTube!

images

ReadList Les Indispensables #1 / Norman Mailer « Le chant du bourreau »

41OWIt2n+hL._SX332_BO1,204,203,200_

Gary Gilmore, criminel américain mort en 1977 par peloton d’exécution (1 an après le rétablissement de la peine de mort dans l’Utah) a beaucoup fait parler de lui.

Norman Mailer, après 3 ans d’enquête, nous offre, dans Le chant du bourreau (1ère parution française chez Robert Laffont en 1980) le récit précis de la vie de ce meurtrier jusqu’à son exécution.

Il passe ainsi au crible toutes les facettes de l’existence de Gilmore, tant dans ses actes que ses amours, mais aussi toutes celles du système pénal américain.

Lors de la sortie de l’ouvrage beaucoup furent ceux qui crièrent au scandale pour d’incitation à la débauche.

1297 pages pour l’édition pavillon poche nous sommes donc, sans mentir, devant le plus bel, cru, neutre et complet article sur ce personnage.

Attention il faut aimer le style Mailer !

Gary Gilmore vient d’une famille de mormons et, à trente-cinq ans, il a passé plus de temps en prison qu’en liberté. En juillet 1976, alors qu’il est en conditionnelle, il attaque une station-service et un motel pour quelques dollars dans la caisse, et abat deux hommes. Arrêté, il est jugé et condamné à la peine de mort. La singularité du cas Gilmore : il refuse tout recours en grâce. Après son procès, il aurait pu faire appel et la peine aurait été aisément commuée en prison à vie, mais Gilmore refuse. Pis, il se bat même pour son exécution, qui aura lieu le 17 janvier 1977 au pénitencier de l’Utah.
En refusant l’appel, Gilmore choisit la gloire. Comme le reste de l’Amérique, qui affectionne les anti-héros du gabarit de Gilmore, Norman Mailer se passionne pour son histoire d’une banalité extraordinaire et l’immortalise dans ce qui restera l’un des grands livres du nouveau journalisme.
Le Chant du bourreau a nécessité à Norman Mailer trois ans d’enquête. Il s’appuie sur les témoignages de la famille de Gilmore, de ses amis, d’avocats, de gardiens de prison et de sa maîtresse, Nicole, une jeune femme confrontée à un monde impitoyable : tous mêlés d’une façon ou d’une autre à cette aventure hors du commun. Décrivant une Amérique que l’on voit rarement, celle des gens pauvres et déshérités de l’Ouest, Mailer fait de cette histoire pleine de bruit et de fureur une histoire d’amour brûlante qui, même dans la mort, reste encore un défi.

Suivez MdlBook sur YouTube!

images

ReadList Les Indispensables #1 / Irvine Welsh « Ecstasy »

0099590913.1.zoom

Nous n’avons plus besoin de dresser le portrait de Mr Irvine Welsh.

Depuis Trainspotting, roman devenu culte, le talent de cet écrivain écossais né au cœur de la techno et des drogues de synthèse n’est plus à définir.

Ecstasy , paru aux Éditions de l’Olivier en 1996 (pour la version française) est un recueil de trois nouvelles complétement déjantées qui dresse le portrait provocateur et obscur d’une société à la dérive.

Avec ironie et humour l’auteur flirte avec les limites de la bienséance et choque son lecteur par une galerie de personnages plus trash les uns que les autres.

Attention, à ne pas prendre au premier degré sinon c’est l’hosto direct après la dernière page!

Que se passe-t-il lorsque nos fantasmes se répandent dans la vie — et vice-versa ? En rébellion contre tous les conformismes de la société anglaise, Irvine Welsh s’aventure dans une zone dangereuse, où la réalité ne fait que confirmer nos pires cauchemars. Il conjugue dans ces “ contes de la folie ordinaire ”, l’amour, la vengeance et la drogue, et dresse le tableau clinique des dépendances contemporaines

Suivez MdlBook sur YouTube!

images

ReadList Les Indispensables #1 / Martin Amis « Poupées crevées »

Amis-poupees

Poupées crevées est le deuxième roman du si controversé Martin Amis, paru en 2001 (édition française) chez Gallimard.

Dix personnages de caractère, sujets à diverses névroses plus cannibales les unes que les autres, enfermés, le temps d’un week-end dans un ancien presbytère reconverti en manoir… Un huis clos grotesque plongé dans le sexe et la drogue.

Autant dire que ça promet!

Ils sont dix à passer le week-end dans cet ancien presbytère : Quentin, l’aristocrate, et Celia sa dame, Andy, le bagarreur, flanqué de Diana Keith, le nain obèse, le souffre-douleur, Giles, le riche hypocondriaque, et les trois invités américains : Marvell,  » docteur  » ès drogues, Phil, fils de petit Blanc assassin, et la somptueuse Roxeanne, fantasme masculin incarné.
S’engage alors un huis clos grotesque et cruel où sexe et drogue sont de rigueur. A Quentin qui se proclame amoureux, le  » docteur  » Marvell rétorque : les sentiments ne sont que bébés morts, poupées crevées. Le plaisir règne en maître…jusqu’à l’irruption du mystérieux Johnny, vengeur invisible qui va donner un autre visage à ces poupées crevées.
Satire de la  » libération  » sexuelle, le second roman de M. Amis décrit avec humour l’anéantissement d’une communauté qui se voudrait sadienne et n’est que dérisoire. Marionnettiste froid, le romancier maltraite ses pantins pour la plus grande jubilation du lecteur.

Suivez Mdlbook sur YouTube!

images

ReadList les Indispensables #1 / Nikolaj Frobenius « Le valet de Sade »

LeValetDeSade

Dans les ouvrages à ne pas rater découvrez Le valet de Sade de Nikolaj Frobenius paru chez Actes Sud en 1996 (hé oui pas tout jeune mais avec la bonne littérature ça ne compte pas!)

Deuxième roman de l’écrivain, cet ouvrage est juste l’une de ces petites pépites qui nous emprisonne de la première à la dernière page. Un univers qui nous rappelle étrangement celui du Parfum de Süskind où Latour, personnage analytique souffre tellement de son apparence qu’il plonge petit à petit dans une folie macabre qui ne fait que nourrir son obsession. La rencontre avec Sade vers le milieu de l’histoire donne le nom au roman et vous laisse présager le type de contexte dans lequel va évoluer l’intrigue.

Nous sommes au XVIIIe siècle, un enfant au regard terrifiant vient de naître à Honfleur. Il se nomme Latour, sa naissance est la conséquence d’un viol. Bou-Bou, sa mère, l’élève avec tendresse d’autant que cet enfant est étrange : il ne ressent pas la douleur. Après une formation professionnelle chez un taxidermiste, Latour quitte la Normandie. Accompagné d’une prostituée, il vit dans les bas-fonds de Paris où commence vraiment son aventure.
Obsédé par son infirmité, fasciné par le mystère de la douleur, Latour entre dans la spirale infernale du meurtre, tue et dissèque, étudie chaque organe, et finit par usurper l’identité d’une de ses victimes pour devenir l’élève du grand anatomiste Rouchefoucault.
Un jour pourtant, sa vie bascule : une prostituée le conduit auprès du marquis de Sade. Latour entre à son service, il va devenir son valet, son complice, jusqu’à la mort.

Suivez MdlBook sur YouTube!

youtube30 (1)

ReadList les Indispensables #1 / Sam Savage « Firmin »

Firmin_248

Rien à voir avec le style du premier titre de la ReadList mais c’est ce qui est justement génial avec les découvertes que l’on peut faire, à certains moments de notre vie, sur les étagères des librairies!

Nous rentrons ici dans l’univers de Firmin, autobiographie d’un grignoteur de livres de Sam Savage paru chez Actes Sud il y a maintenant quelque temps (2009).

Firmin est un petit rongeur qui a élu domicile (accompagné de son immense famille) dans une librairie.

Bibliovore il réalise que tous ces mots ingérés ont été digérés tant par son corps que par son esprit. Quittant les siens dont il se sent étranger, il ne supporte plus sa condition de rat et la frustration de ne pas pouvoir partager son intellect. Mais la vie lui réserve encore plus de surprises

Autobiographie d’un grignoteur de livres, Firmin raconte l’histoire d’un rongeur érudit qui a vu le jour dans les sous-sols d’une librairie de Scollay Square, vieux quartier en péril du Boston des années 1960. Plein d’appétit pour les mots, épris de nourritures spirituelles autant que terrestres, Firmin ne peut communiquer tous ses coups de coeur ni exprimer ses détresses, et voit avec révolte se déliter sa race comme son quartier, cernés par l’incompréhension des hommes et par les mécanismes du profit. Mais la rencontre avec un romancier marginal le sauve du pessimisme ambiant. Superbe hommage aux valeurs de l’écrit et aux singularités de toutes espèces, l’aventure de Firmin est aussi un fabuleux trait d’union entre littérature, exclusion et résistance.
Né en 1941 en Caroline-du-Sud, Sam Savage vit avec sa femme à Madison dans le Wisconsin. Titulaire d’un doctorat de philosophie à Yale University, il a exercé toutes sortes de métiers plus ou moins improbables – professeur (brièvement), mécanicien pour vélos, charpentier, pêcheur commercial ou imprimeur – avant de céder au démon de l’écriture. Paru en 2006 aux Etats-Unis, Firmin est son premier roman.

Suivez MdlBook sur YouTube!

youtube30 (1)